Dépression post-partum : symptmes, causes et traitement

2 Fév, 2022 | Gaby | No Comments

Dépression post-partum : symptmes, causes et traitement

Dépression post-partum : symptmes, causes et traitement

L’accouchement est une expérience qui change la vie de chaque mère. Le processus de transformation commence dès la conception et se poursuit même après l’accouchement. Une mère éprouve une myriade d’émotions, allant du bonheur à l’anxiété suite à la naissance d’un enfant.
Il est normal de se sentir un peu inquiet et irritable après avoir accouché. Les sautes d’humeur mineures, l’irritabilité, la concentration réduite et les troubles du sommeil sont souvent dus au baby blues et ceux-ci disparaissent généralement après quelques semaines.
Cependant, parfois, ces symptômes peuvent s’aggraver et persister plus longtemps. La dépression post-accouchement déclenche des symptômes similaires avec une plus grande intensité et interfère avec la capacité de la mère à s’occuper du bébé. La dépression après l’accouchement affecte la garde des enfants et le lien entre le nouveau-né et la mère. Les médecins peuvent diagnostiquer la dépression post-partum (dpp) quelques semaines après l’accouchement.
Heureusement, il existe des options fiables de traitement de la dépression post-partum en tant que médicaments et thérapie. La dépression post-partum peut être due à une variété de changements sociaux, physiques et émotionnels. Il est possible de surmonter la dépression post-partum en consultant votre médecin et en incorporant quelques changements sains à votre routine quotidienne. La dépression post-partum ne signifie pas qu’il y a un problème avec l’attitude de la mère. Il s’agit simplement d’un résultat complexe de l’accouchement, qui peut être guéri à l’aide d’un traitement approprié et opportun.
Symptomes de la dépression post-partum
La fatigue physique et mentale est une conséquence naturelle de l’accouchement. Cependant, dans la dépression post-accouchement, les sautes d’humeur et d’autres symptômes interfèrent avec la garde des enfants. Les symptômes de la dépression post-partum peuvent également nuire considérablement au lien naturel de la maternité, causant des dommages considérables au processus de développement de l’enfant. Faites attention aux symptômes mentionnés ci-dessous. Ces symptômes peuvent commencer après l’accouchement ou peuvent également se manifester pendant la grossesse.

  • Des sautes d’humeur extrêmes.
  • Perte soudaine d’appétit ou envie excessive de nourriture.
  • Un sentiment de détachement de la famille ou des amis.
  • Perte de lien avec le bébé.
  • Pensées de blesser l’enfant.
  • Irritabilité et accès de colère extrême.
  • Fatigue extreme.
  • Difficulté à dormir.
  • Pensées suicidaires.
  • Crises de panique.
  • Des pleurs inexplicables.
  • Sentiments de honte et de culpabilité.
  • Manque de concentration.
  • Perte de la capacité de prise de décision.
  • Agitation continue.

Les symptômes de dépression post-partum peuvent persister longtemps en l’absence de détection et de traitement précoces. La plupart de ces symptômes peuvent nuire à la mère et à l’enfant en termes d’état physique et mental. Si ces symptômes persistent pendant plus de deux semaines, une aide médicale professionnelle est nécessaire. Un traitement en temps opportun peut inverser la situation et rétablir le lien d’amour entre une mère et son enfant.

Dépression post-partum – traitement

Le traitement de la dépression post-accouchement doit commencer dès que possible. La prévention, les médicaments, la thérapie et les soins personnels sont des options importantes de traitement de la dépression post-partum.
Prévention de la ppd – la prévention est possible en surveillant étroitement la mère pour les symptômes tout au long de la grossesse s’il y a des antécédents de ppd. La gestion de la dépression légère à l’aide de médicaments et de groupes de soutien est nécessaire pour ces patientes pendant la grossesse. Après l’accouchement, l’initiation rapide d’une psychothérapie et d’une médication avec des antidépresseurs peut aider les mères en cas d’antécédents de dpp.
Médicament – les médicaments pour traiter la dépression post-partum comprennent les antidépresseurs et l’hormonothérapie. Les antidépresseurs agissent en régulant l’humeur et ont un début d’action lent. L’hormonothérapie vise à corriger le déséquilibre hormonal.
Thérapie – la thérapie pour la dépression post-partum implique des conseils par des professionnels de la santé mentale tels que des psychologues. Les séances de conseil se concentrent sur des stratégies pour aider les patients à faire face efficacement aux tendances destructrices.
Traitement d’auto-soins pour la dpp – il ne faut pas se sentir isolé car il existe plusieurs groupes de soutien pour aider les mères qui traversent une dépression post-accouchement. Essayer d’être en compagnie de ses proches et ne pas laisser le sentiment d’isolement s’installer sont quelques conseils pour prendre soin de soi.

Causes de la dépression post-partum

Une multitude de facteurs peuvent provoquer une dépression post-partum. Ces facteurs sont différents pour différents patients. Les principales causes de la dépression post-accouchement sont les changements hormonaux et les problèmes psychologiques. Certains problèmes de santé sous-jacents peuvent également entraîner une dépression post-accouchement.
Le corps d’une femme subit des changements hormonaux dramatiques après l’accouchement. Il y a une chute soudaine des niveaux d’hormones œstrogènes et progestérone dans le corps après l’accouchement. Ces changements peuvent être responsables de la sensation de léthargie, de la perte d’énergie et de la dépression.
Les problèmes émotionnels sont également responsables de l’apparition de la dépression post-partum. La mère peut se sentir peu attirante en raison des changements physiques après l’accouchement. Il existe également une possibilité d’un sentiment soudain de vide et de perte de contrôle sur sa vie. Ces problèmes émotionnels peuvent s’aggraver en raison de l’anxiété à l’idée d’assumer des responsabilités supplémentaires. Des antécédents récents de décès dans la famille, des problèmes financiers ou tout autre événement accablant dans la vie personnelle peuvent contribuer de manière substantielle aux facteurs émotionnels pouvant causer la dépression post-partum.
De plus, certains facteurs physiques, tels que le manque de sommeil, la dépendance à l’alcool ou aux drogues et la malnutrition, peuvent également contribuer à l’apparition de la dépression post-partum.

Psychose post-partum

Bien que l’incidence de la psychose post-partum soit rare, il s’agit d’une maladie mentale très grave. La mère peut avoir des hallucinations et imaginer des choses. Habituellement, les patientes atteintes de psychose post-partum se détachent de la réalité et de l’environnement qui les entoure. Une mère peut devenir trop obsédée par l’enfant ou peut devenir extrêmement violente et s’infliger du mal à elle-même ou à l’enfant. Elle peut aussi devenir extrêmement frénétique et incontrôlable.
Une psychose post-partum peut survenir dans les premières semaines après l’accouchement et les symptômes peuvent nécessiter une hospitalisation pour éviter tout incident. Ces patients voient, entendent ou ressentent des choses qui n’existent pas. Ils peuvent soudainement commencer à jeter des objets sans raison. Le comportement erratique peut devenir grave avec des tendances suicidaires.
Le diagnostic et le traitement précoces de la psychose post-partum sont essentiels pour éviter d’autres risques et complications qui peuvent être graves. La psychose post-partum doit être traitée comme une urgence puisqu’il s’agit d’une maladie mentale potentiellement mortelle. Des médicaments agressifs et d’autres traitements sont nécessaires pour stabiliser le patient. Par la suite, les médecins recommanderaient une thérapie de conseil psychologique et une médication prolongée qui seront progressivement réduites au fur et à mesure que le patient revient à la normale.

Write Reviews

Leave a Comment

Please Post Your Comments & Reviews

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

No Comments & Reviews